Catalogo
LE VÉLOCIPÈDE
objet de modernité 1860-1870
Sous la direction de:
Nadine Besse
Format:
25,5x28
Pages:
240
Nombre d'illustrations:
200 en couleur
Façonnage:
broché avec rabats
Année de publication:
2008
Langue:éd. bilingue française/anglaise
ISBN/EAN:9788836611256
Prix:
25,00 Euro

Il Museo d’Art et d’Industrie di Saint-Etienne presenta al pubblico un’esposizione dedicata al velocipede, antenato della bicicletta, illustrato da questo catalogo. 
L’invenzione del velocipede deriva verosimilmente dall’ingegno dal francese Pierre Michaux, il quale, verso il 1861, ha avuto l’idea di adattare dei pedali alla ruota anteriore di una “draisina”. Durante quegli anni, questa nuova macchina ebbe un enorme successo e fu fabbricata da molti costruttori francesi. A partire dalla metà degli anni sessanta dell’Ottocento questa invenzione si diffonde nel resto dell’Europa e in America del nord. Se, in un primo momento, i velocipedi vengono esportati, ben presto molti paesi ne avviano una produzione piuttosto significativa. Oltre alla semplice innovazione tecnologica, ciò che si diffonde insieme al velocipede è un grande e reale entusiasmo, specchio di un’epoca.
Il catalogo dell’esposizione propone una selezione dei più bei velocipedi francesi e stranieri, rivelando gli aspetti inediti di questo particolare mezzo di locomozione.

Testi di: Nadine Besse, Anne Henry, Keizo Kobayashi, David V. Herlihy, Alex Poyer, Scotford Lawrence, Nick Clayton, Hans-Erhard Lessing, Jan Králík, Gert-Jan Moed, Mikko Kylliäinen


Saint Etienne, aprile - ottobre 2008


Le musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne présente au public une exposition consacrée au vélocipède, ancêtre de la bicyclette, accompagnée de ce catalogue. L’invention du vélocipède est vraisemblablement née de l’ingéniosité du Français Pierre Michaux qui, vers 1861, a l’idée d’adapter des pédales à la roue avant d’une draisienne. Au cours des années 1860, cette nouvelle machine remporte un succès grandissant et nombre de constructeurs français entreprennent d’en fabriquer. Dès le milieu des années 1860, cette invention française se diffuse en Europe et en Amérique du Nord. Dans un premiers temps, des vélocipèdes français sont exportés, puis une production plus ou moins importante se met en place dans différents pays. Plus qu’une simple innovation technologique, ce sont à la fois une idée nouvelle et un réel enthousiasme qui se diffusent. Si un tel succès est possible, c’est qu’il existe, déjà à cette époque, un « terreau » favorable, une culture commune. La diffusion du vélocipède prépare les esprits à accueillir la bicyclette, quelques années plus tard.
Le catalogue d’exposition propose une sélection des plus beaux vélocipèdes français et étrangers, révélant des aspects inédits liés à la diffusion de ce moyen de locomotion en vogue dans les années 1860.


Saint Etienne, avril - octobre 2008